Nos Événements

Novembre 2016

En ce moment au Sanctuaire

Prochain événement

Ne manquez pas notre prochain événement !
Nous vous attendons nombreux.

Annonciation du Seigneur

Débute le : 25/03/2019 à 15:00

Soirée mariale: chapelet, messe suivie de l'adoration de 19h00 à 21h00

Téléchargez
le dernier Mot Marial


Consulter les archives

Le carême un temps pour revenir

Bien-aimés du Seigneur,

Une fois par année, nous avons la joie, à travers la sainte Église catholique, de revivre les réalités qui constituent le socle de notre foi chrétienne. Le temps de carême est un moment important parce qu’il nous recentre sur nous-mêmes pour un examen minutieux de notre conscience. Il nous rappelle la place de la souffrance dans notre cheminement spirituel. Le Christ a souffert pour nous sauver, il a ainsi donné un sens nouveau à la souffrance. Cette dernière reste un chemin de purification, de conversion et de fortification.

Avec le Christ, le carême devient le chemin qui nous conduit vers une nouvelle vie. De carême en carême, de Pâques en Pâques, comme nous le rappelle le pape François[1], nous cheminons vers la plénitude du salut. En fait, nous sommes dans un processus dynamique qui conduit à la plénitude. Pour vivre le carême, il convient donc d’éviter au maximum des comportements destructeurs envers nous-mêmes, envers le prochain et envers les autres créatures (cf. pape François).

Vivre le carême, c’est éviter de vivre comme des impies, ceux-là qui n’ont pas Dieu comme référence dans leur agir, dans leur vécu au quotidien. Vivre le carême c’est éviter le péché qui brise la communion avec Dieu, avec nous-mêmes, avec les autres et avec la création toute entière. Selon le pape François se référant au livre de la Genèse, c’est le péché des premiers parents qui a transformé le jardin en désert. Vivre le carême, c’est transformer nos déserts intérieurs en jardins florissants. Vivre le carême c’est être dans le Christ qui fait de nous des créatures nouvelles. Vivre le carême c’est prendre le chemin qui mène au désert pour rencontrer Dieu dans le silence et le dépouillement. Vivre le carême, c’est réprimer nos penchants mauvais pour élever nos esprits. Vivre le carême c’est prendre l’engagement de repousser nos limites. Vivre le carême enfin c’est aller au bout de l’amour, aller au bout avec l’Amour qui se fait don pour que notre don soit amour.

P. Benjamin ÉBODÉ ONAMBÉLÉ, msa, recteur

[1] Pape François dans son message de carême 2019

Père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a., recteur

Mot du recteur

Fuir pour survivre…

« L’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et la mère, et fuis en Égypte ; et restes-y jusqu’à ce que je te dise. Car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr ». (Mt 2, 13)

Comme les plans du Seigneur sont parfois déroutants - c’est le cas de le dire - nous faisant perdre notre route, perdre le bon sens !

Au moment où le Messie se pointe pour naître, tout le menace. Non seulement Joseph et Marie, doivent voyager, alors qu’elle est enceinte, pour aller se faire recenser au pays de leur ancêtre David, mais une fois l’enfant né, dans les conditions qu’on connaît, sa vie est menacée par le Roi de l’époque.

Lire la suite

Réflexions sociales

Le cadeau

À la lecture de l’Ancien Testament, nous constatons que le « peuple choisi » passa par de nombreuses crises d’adolescence. Il s’est rebiffé, opposé, et a parfois même renié Dieu en adoptant des comportements qui ne correspondaient pas à Sa volonté. Par ces actions, il s’est lui-même exclu de la protection divine. Et qu’a fait Dieu ? Il a toujours pardonné, il est toujours revenu sur sa colère. Il a toujours offert une voix de traverse pour que son peuple puisse contourner les obstacles qu’il s’était lui-même créés. Et alors il nous fit un cadeau : « Quand tout fut disposé selon son dessein de salut (Ga 4,4.), il envoya son Fils né de la Vierge Marie pour nous révéler de façon définitive son amour. » (Pape François, « Le visage de la miséricorde, bulle d’indiction de l’année de la Miséricorde » B.I.M.)

Lire la suite

Réflexions spirituelles

La Miséricorde Divine, folie d’amour et de tendresse

La Miséricorde Divine est pour moi un grand mystère d’amour insondable, une source infinie de grâces. J’aime à penser que la Miséricorde me donne accès au Cœur du Père, où je m’abrite, afin de trouver réconfort et paix. J’imagine aussi que la Miséricorde Divine est un océan infini où je peux plonger, baignant ainsi continuellement dans l’Amour infini du Père, du Fils, du Saint-Esprit.

Lire la suite

Livre de Tobit

Enseignement biblique par le père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a., recteur

Pourquoi faire célébrer une messe ?

Découvrir

Pourquoi faire célébrer une messe ?

Découvrir

Les Livres des Chroniques

Enseignement biblique par le père Benjamin Ébodé, msa

Prière à Marie-Reine-des-Coeurs

Découvrir

Prière à Marie-Reine-des-Coeurs

Découvrir

Mot du recteur

Dans notre section « Mot du recteur », le père Benjamin Ébodé Onambélé msa, recteur, vous fait part de ses réflexions du moment, mais aussi de l'actualité globale sociologique et religieuse

Découvrir

Réflexions spirituelles

Par de simples partages du coeur, découvrez les merveilles dont le Seigneur nous comble en abondance !

Découvrir

Réflexions sociales

Nous vivons, ensemble, dans une société. Cette rubrique a pour vocation d'aborder le contact entre le message du Christ et notre réalité humaine.

Découvrir

Méditer les écritures

Les Écritures vivantes sont à la base de notre foi et Normand Décary-Charpentier nous propose d'en approfondir et contextualiser le message. À la lumière des Écritures, son travail éclaire notre époque.

Découvrir