Nos Événements

Novembre 2016

En ce moment au Sanctuaire

Prochain événement

Ne manquez pas notre prochain événement !
Nous vous attendons nombreux.

Visitation de la Vierge

Débute le : 31/05/2019 à 15:00

Soirée mariale: chapelet, messe suivie de l'adoration de 19h00 à 21h00

Téléchargez
le dernier Mot Marial


Consulter les archives

Pâques: la fête de la victoire

Père Ébodé Onambélé Benjamin, m.s.a.

Pâques : la fête de la Victoire

Le Christ est vraiment ressuscité Alléluia Alléluia !

Pendant 40 jours, nous avons marché sur le chemin du jeûne, du pardon, de la prière et du partage. Cette marche nous a conduits au plus grand mystère chrétien qui est celui de Pâques. Cette fête nous rappelle la résurrection de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Jésus échappe au pouvoir de la mort ; sur lui, la mort n’a plus d’emprise. Il a triomphé de la mort : c’est la fête de la victoire, celle de la vie sur la mort. Avec saint Paul, nous dirons « ô mort où est ta victoire » (1 Co 15, 55) ? C’est une question qui est en même temps un cri d’allégresse.

La résurrection du Christ nous apporte un changement, un souffle nouveau qui augmente en chaque être humain l’espérance à la vie éternelle. « En communion avec le Christ, les croyants ne pourront plus mourir. Forts de cette certitude, ils doivent maintenant vivre en cohérence avec leur espérance ». Avec le Christ ressuscité, la mort n’a plus le dernier mot, elle n’a plus aucun pouvoir, c’est la vie qui s’impose à nous dorénavant. Si Jésus a donné sa vie pour que nous ayons la vie, il est indispensable de respecter la vie de Dieu en nous. Ce respect de la vie devient aussi pour chaque personne une victoire.

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus dans ses poèmes disait : « aimer c’est tout donner et se donner soi-même », c’est effectivement ce que le Christ a fait. Il nous a tout donné et il s’est donné pour nous. Il nous a aimés d’un amour inconditionnel, sans partage. Son dépouillement reste sans pareil: « lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même, prenant la condition d’esclave, et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur une croix» (Ph 2, 6-8)! « Victoire, tu règneras ! Ô croix, tu nous sauveras ! » C’est le refrain qu’on exécute souvent pour reconnaître que la croix est l’instrument de salut qui nous donne la victoire. L’obéissance de Jésus nous élève et son amour nous nourrit. Par conséquent, Pâques est aussi la fête de la victoire de l’amour sur la haine. La foi en Jésus ressuscité est avant tout une histoire d’amour. Le pouvoir de l’amour est tellement grand qu’il désarme l’ennemi.

Pâques est en outre, la victoire de la lumière sur les ténèbres. Jésus Christ est le soleil levant, lumière d’en haut qui vient nous visiter. Avec sa résurrection, c’est un nouveau jour qui se lève. En effet, la lumière jaillit du tombeau comme au premier jour de la création. Jésus lumière du monde dissipe les ténèbres de nos vies. La foi en la résurrection nous invite à vivre en enfants de lumière. Il convient pour toute personne croyante d’abandonner les chemins des ténèbres, de quitter l’obscurité dans laquelle le péché nous plonge, pour marcher dans la lumière qui nous transfigure.

En plus d’être la victoire de la vie, de l’amour, de la lumière, la fête de Pâques est aussi la victoire de la paix, de la non-violence, du courage ; c’est notre propre victoire, celle du moi : la plus grande victoire de toute l’histoire de l’humanité. Avec le Christ, nous sommes des vainqueurs, vivons dans l’espérance et la conviction selon lesquelles Dieu, comme il l’a fait avec Jésus, nous ressuscitera à notre tour.

Joyeuses Pâques !

Père Benjamin ÉBODÉ ONAMBÉLÉ, msa, recteur

Père Ébodé Onambélé Benjamin, m.s.a.

Mot du recteur

Fuir pour survivre…

« L’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et la mère, et fuis en Égypte ; et restes-y jusqu’à ce que je te dise. Car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr ». (Mt 2, 13)

Comme les plans du Seigneur sont parfois déroutants - c’est le cas de le dire - nous faisant perdre notre route, perdre le bon sens !

Au moment où le Messie se pointe pour naître, tout le menace. Non seulement Joseph et Marie, doivent voyager, alors qu’elle est enceinte, pour aller se faire recenser au pays de leur ancêtre David, mais une fois l’enfant né, dans les conditions qu’on connaît, sa vie est menacée par le Roi de l’époque.

Lire la suite

Réflexions sociales

La Vocation

« Qu’est-ce qu’une vocation ? « Vocare » est un mot latin qui veut dire « appeler ». Les signes de l'appel de Dieu : d’abord la paix intérieure est le premier signe à prendre en compte. D'ailleurs la première parole de Jésus après la résurrection n’est-elle pas « La paix soit avec vous ». Puis une joie profonde; cette allégresse est celle qu'éprouvaient les disciples d'Emmaüs en remontant vers Jérusalem, pour annoncer à leurs compagnons qu'ils avaient vu le Seigneur ressuscité. Ensuite un amour des pauvres : celui que Dieu appelle à son service éprouve de la compassion envers ceux qui souffrent, les pauvres, les étrangers, ceux qui ne connaissent pas le Seigneur Jésus. Enfin un zèle apostolique; l'élan reçu de Dieu pousse à vivre la rencontre avec les autres et à s'engager au service de la mission du Christ. Comme Marie-Madeleine que Jésus ressuscité a envoyée vers les apôtres : « Va vers mes frères... »

Lire la suite

Réflexions spirituelles

Enseignement biblique, Le Lévitique (texte)

Nous allons étudier aujourd’hui le troisième livre du pentateuque à savoir le livre du Lévitique. Ce livre peut être considéré comme la prolongation, la continuité du livre de l’Exode. Comme les deux autres d’ailleurs, qui vont suivre : les livres des Nombres et du Deutéronome. En effet, ils nous relatent l’aventure du peuple d’Israël au désert. Toujours en marche vers la terre promise, le peuple de Dieu éprouve des difficultés chemin faisant. Le Seigneur tient à ce que, en arrivant à Canaan, qu’Israël soit suffisamment structuré. Il va continuer à l’instruire et à le modeler encore étant au désert par une série de lois et de prescriptions.

Lire la suite

Livre de Judith

Père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a., recteur

Découvrir

Livre de Judith

Père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a., recteur

Découvrir

Le Livre de Judith

Enseignement biblique par le père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a., recteur.

Le Livre de Tobit (texte de l'enseignement biblique)

Texte de l'enseignement biblique fait par le père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a, recteur, sur le Livre de Tobit

Découvrir

Le Livre de Tobit (texte de l'enseignement biblique)

Texte de l'enseignement biblique fait par le père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a, recteur, sur le Livre de Tobit

Découvrir

Livre de Tobit

Enseignement biblique par le père Benjamin Ébodé Onambélé m.s.a., recteur

Pourquoi faire célébrer une messe ?

Découvrir

Pourquoi faire célébrer une messe ?

Découvrir

Prière à Marie-Reine-des-Coeurs

Découvrir

Prière à Marie-Reine-des-Coeurs

Découvrir

Mot du recteur

Dans notre section « Mot du recteur », le père Benjamin Ébodé Onambélé msa, recteur, vous fait part de ses réflexions du moment, mais aussi de l'actualité globale sociologique et religieuse

Découvrir

Réflexions spirituelles

Par de simples partages du coeur, découvrez les merveilles dont le Seigneur nous comble en abondance !

Découvrir

Réflexions sociales

Nous vivons, ensemble, dans une société. Cette rubrique a pour vocation d'aborder le contact entre le message du Christ et notre réalité humaine.

Découvrir

Méditer les écritures

Les Écritures vivantes sont à la base de notre foi et Normand Décary-Charpentier nous propose d'en approfondir et contextualiser le message. À la lumière des Écritures, son travail éclaire notre époque.

Découvrir